logo_latrinitesurmer
Tourisme Port JeBouge@LaTrin'
Recherche Contact

Insectes nuisibles

Quelques conseils pratiques

LES FRELONS ASIATIQUES

Les premiers frelons asiatiques sont apparus dans le Morbihan en 2011 après être arrivés accidentellement en France au début des années 2000.

Ils représentent un véritable fléau pour la biodiversité et pour la survie des abeilles qu’ils éliminent en grand nombre en les dévorant.

Le frelon asiatique appelé Vespa Velutina a une tête orange de face et noire sur le dessus, un abdomen noir avec une large bande orangée, des ailes foncées, l’extrémité des pattes jaune. La taille de l’ouvrière est de 23 à 30 mm, la reine peut atteindre 35 mm. Très actif, il est continuellement en mouvement lorsqu’il butine mais reste en vol stationnaire dans l’attente d’une proie.

 Un Comité Départemental de Pilotage de lutte collective contre les frelons asiatiques est créé en 2015. Des référents communaux ont pour objectifs d’accompagner les administrés, d’encourager le piégeage d’avril à mai, de confirmer l’espèce s’il y a un nid, de recommander des prestataires ayant leur Certification (Certibiocide) afin de détruire les nids (voir liste ci-dessous). Enfin, en novembre, établir un bilan des résultats de la lutte contre ce nuisible.

 

Deux types de nids peuvent être observés :

  •  Les nids primaires : visibles dès les premiers beaux jours, au printemps. La femelle fondatrice construit seule un nid dans lequel elle élève la première génération d’ouvrières. Ce nid, de petite taille, est souvent construit à faible hauteur. L’ouverture est située vers le bas.
  •  Les nids secondaires : visibles dès le début de l’été. Très souvent, la colonie déménage par manque de place ou pour se mettre en sécurité. La plupart du temps, le nid est construit en haut d’un grand arbre, plus rarement dans un bâtiment ouvert ou dans un buisson.

 

 Le nid a une forme ronde en début de saison, puis devient piriforme. Il peut atteindre un diamètre de 80 cm en fin de saison. Une ouverture de petite taille est située sur le côté.

 En 2021, dans le Morbihan,  502 nids primaires ont été recensés et détruits ; 2 064 nids secondaires ont été recensés et 1 986 détruits. Par rapport à 2020, il a été constaté une baisse des populations de 42%. Mais il est aussi apparu que la densité (nombre de nids au km2), est plus importante en ville qu’à la campagne. Enfin, on a constaté que la majorité des nids était placée à une hauteur relativement basse, augmentant de ce fait le risque de piqures (52% se situaient entre 0 et 5 m, 30% entre 5 et 10 m). Les principaux supports (53%) sont en intérieur : bâtiments, toitures, fenêtres, volets. Les 47% restants concernent des supports extérieurs : arbres, haies…

 

Le piégeage collectif des “fondatrices”, futures reines : il se fait au printemps, de début avril à fin mai et permet la capture d’un grand nombre de femelles fécondées (les reines). Il a été démontré qu’un piégeage collectif bien organisé sur une commune pendant 4 années consécutives permet une diminution importante du nombre de nids. Le meilleur emplacement pour installer les pièges : à proximité des composteurs, des arbres comme le camélia à fleurs simples, des bâtiments anciens, des tas de bois…

 Fabriquer un piège : voir ci-dessous la technique pour fabriquer soi-même un piège à l’aide de bouteilles en plastique que l’on remplira d’appâts sucrés additionnés d’alcool, par exemple 2/3 de bière et 1/3 de sirop de fruits rouges (cassis, framboise) ou 1/3 de bière, 1/3 de vin blanc et 1/3 de sirop de fruits rouges.

Il est recommandé de renouveler ce mélange, assez efficace, chaque semaine en y laissant quelques frelons.

Il existe aussi dans le commerce des pièges spécialement conçus pour la capture des frelons et autres nuisibles.

 

>> Télécharger la fiche de fabrication d'un piège

 

 La destruction des nids :

  • Le nid “primaire” :

 Souvent proche des habitations, il doit être détruit le soir ou tôt le matin, de début avril à fin mai,  afin d’éliminer la reine. On peut l’écraser avec un objet plat ou l’enfermer rapidement dans un sachet avant de le détruire. Il est également possible d’utiliser un insecticide.

Au printemps, il faut vérifier, à proximité des cabanes, nichoirs à oiseaux…  l’éventuelle installation de nids primaires et ainsi éviter leur multiplication et leur transformation en nids secondaires.

 

  • Le nid “secondaire” :

 Réalisé à la cime des arbres, dans les haies, à l’intérieur des bâtimentsil doit être éliminé par des professionnels pour des raisons évidentes de sécurité. Leur destruction s’étale de mai à fin novembre.

 Voici la liste des désinsectiseurs référencés  FDGDON 56 :

 BIO GUÊPES 56 St Philibert   Tél. : 06.50.30.58.35

  • NATURE Auray    Tél. : 02.22.66.63.00

 Les tarifs pour 2022 :

Les tarifs indiqués constituent le prix maximum autorisé pour les désinsectiseurs de frelons asiatiques ayant signé la charte avec la FDGDON 56.

  •  Nids primaires (avril-mai) : nids situés à moins de 5 m de hauteur et d’un diamètre inférieur à 10 cm : 80€ TTC
  •  Nids secondaires (mai-novembre) :

  à moins de 8 m de haut : 118€ TTC

  entre 8 et 20 m de haut : 153€ TTC

  à plus de 20 m de haut   : 215€ TTC

 

 Retrouvez plus d’informations sur le site de la FDFDON MORBIHAN

http://www.fredon-bretagne.com/fdgdon-morbihan/frelon-asiatique/

 


Partager cette page