Je bouge
@LaTrin'


ATTENTION, AVIS DE VIGILANCE ORANGE


Le Préfet du Morbihan, au vu des informations transmises par Météo-France et conformément au plan de vigilance météorologique vous informe que le département du Morbihan est placé en AVIS DE VIGILANCE ORANGE VAGUES-SUBMERSIONS. Début de l'épisode: ce jour 10 février 2020 à 14 h 00. Fin prévisible de l'épisode : demain 11 février 2020 à 6 h 00

Violente tempête hivernale, d'ampleur importante de par son étendue géographique et sa durée. Phénomène vagues-submersion remarquable. Dans un contexte de grandes marées, la conjonction de niveaux marins particulièrement élevés et de très fortes vagues nécessite une attention toute particulière. Après le passage de la tempête "CIARA", un flux rapide et perturbé d'Ouest se maintient sur la Manche et autour de la Bretagne. Les forts vents associés entretiennent de très fortes vagues en provenance de l'Ouest. Dans un contexte de forts coefficients de marée (coefficient 103 pour lundi matin, 106 pour lundi soir), les forts déferlements associés à ces très fortes vagues, combinés à une surélévation du niveau de la mer (surcote), risquent d'engendrer des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements placés en vigilance "vagues-submersion". L'intensité du phénomène sera plus marquée au moment des pleines mer.

Avis et conseils à la population : 

1. Consignes générales :
- Se tenir au courant de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias.
- Eviter de circuler en bord de mer.
- Si nécessaire, circuler avec précaution en limitant la vitesse et ne pas s'engager sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.

2. Habitants du bord de mer :
- Fermer les portes, fenêtres et volets en front de mer.
- Protéger les biens susceptibles d'être endommagés par la montée des eaux ou emportés par les vagues.
- Prévoir des vivres et du matériel de secours.
- Surveiller la montée des eaux.

3. Plaisanciers :
- Ne pas prendre la mer.
- Ne pas pratiquer de sport nautique.
- Avant l'épisode, vérifier l'amarrage du navire et l'arrimage du matériel à bord, et ne pas rester à bord pendant la période de vigilance.

4. Professionnels de la mer :
- Eviter de prendre la mer.
- Etre prudents, si vous devez sortir.
- A bord, porter les équipements de sécurité (gilets, ... ).
- Avant l'épisode, vérifier l'amarrage du navire et l'arrimage du matériel à bord, et éviter de rester à bord pendant la période de vigilance.
- Sécuriser les matériels présents sur les chantiers ostréicoles.

5. Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :
- Ne pas se mettre à l'eau, ne pas se baigner.
- Ne pas pratiquer d'activité nautique de loisirs.
- Ne pas pratiquer la pêche à pied pendant la durée de la vigilance.
- Etre particulièrement vigilant, ne pas s'approcher du bord de l'eau même d'un point surélevé (plage, falaise).
- S'éloigner des ouvrages exposés aux vagues Uetées portuaires, épis, fronts de mer).

Conséquences possibles :

- Les submersions marines peuvent provoquer des inondations sévères et rapides du littoral, des ports et des embouchures de fleuves et rivières. Les vagues peuvent, quant à elles, endommager des infrastructures côtières par effet mécanique et provoquer des envahissements d'eau par projection. Ces deux phénomènes, lorsqu'ils sont simultanés, sont particulièrement destructeurs.
- En cas de submersion, les voies de communication, les habitations, les zones d'activités peuvent être inondées et endommagées en quelques heures, voire moins, même à plusieurs kilomètres du littoral.
- Les vagues peuvent transporter des objets ou matériaux (notamment des galets) et en faire des projectiles susceptibles de blesser des personnes ou d'endommager des biens.
- Les objets non correctement arrimés peuvent être emportés.
- Les bateaux, même amarrés au ponton dans les ports, peuvent être soulevés et emportés sur la terre ferme.
- A proximité des estuaires, l'écoulement des cours d'eau peut également être ralenti voire stoppé, ce qui génère alors des débordements.
- Les dégâts peuvent être aggravés en cas de violentes rafales de vent, fortes pluies, ruptures de digues.
- Les dommages aux personnes et aux biens provoqués par les vagues et les submersions dépendent donc de facteurs naturels mais également de l'implantation des activités humaines (occupation des sols). Ils peuvent être réduits grâce à des mesures de protection (digues, jetées, dunes) et de prévention (restriction sur les aménagements en zone exposée, information, préparation ... ).

Alerte orange